Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 08:40

  Par chez nous , point de chutes d'eau et encore moins de cascades naturelles. La Charente est un fleuve tranquille et lent et seules quelques écluses rompent momentanément son cours. Rien de remarquable sauf  l'écluse et la  retenue de Thouerat à large courbe qui offre une jolie chute au pied du plateau d'Angoulême.

ecluse.jpg

     

  Un peu en amont s'élevait  jusqu'en 1970 une grande papeterie qui fabriquait LE papier à cigarette d'une qualité exceptionnelle en raison de la pureté de l'eau : Le NIL, marque déposée bien  connue des fumeurs du siècle dernier.
 
DSC03435.JPG

 L'usine utilisait la force hydraulique pour entraîner les immenses roues qui actionnaient les machines à papier.
 L'usine désaffectée abrite désormais le Musée du papier dans lequel on peut observer les vestiges de l'activité papetière.
 Les murs du profond canal gardent la trace des immenses roues que la chute d'eau artificielle mettait en  branle.
      DSC03433.JPG
 
  On y entend le bruit assourdissant de l'eau canalisée qui se précipite toujours avec violence sous les arches de pierre. On n'ose imaginer les conditions de travail des ouvriers et le danger constant...

  DSC03432.JPGDSC03431.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans échappées belles
commenter cet article

commentaires

virjaja 21/03/2013 10:39


je ne savais pas que ce papier était fabriqué là!! merci. gros bisous Mimi. cathy

Mimi des Plaisirs 06/04/2013 16:01



Le logo de l'éléphant du Nil  a été reproduit sur un des murs peints de la ville: inséparable de la tradition papetière et des cartonnages de la ville, l'usine a fait vivre pendant des
années une importante population ouvrière dans son quartier au bord de la Charente.
 Excuse-moi Cathy pour le retard à te répondre: j'étais absente de la blogosphère.
 Belles journées à venir et à bientôt sans doute.



fanou53 18/03/2013 22:52


Le travail était très dur à l'époque, mais l'entraide entre les ouvriers existaient, excellente idée de conserver ce patrimoine et de nous le faire découvrir.


Gros bisous Mimi

Mimi des Plaisirs 06/04/2013 15:44



Oh, lala, que de retard à te répondre, Fanou! mais tu sauras l'excuser?
 Merci pour ce partage du patrimoine industriel papetier. Moi aussi j'ai pensé à la dureté de ces tâches, au bruit insupportable!  Comment survivaient -ils nos aïeux? Comme tu le dis,
la solidarité, l'entraide devaient beaucoup compter pour endurer tout cela mais ils devenaient "vieux" encore jeunes...
 Bien amicalement à toi et à une prochaine rencontre -patrimoine?



Pichenette 16/03/2013 11:56


Merci le progrès!

Mimi des Plaisirs 16/03/2013 17:55



Quand on voit les archives de l'usine, c'est assez impressionnant  de constater dans quelles conditions ils travaillaient et pourtant, on se serait battu pour y être embauché!



tipanda 16/03/2013 09:33


Eh oui, le retour aux moeurs des anciens est très à la mode mais personne n'accepterait leurs conditions de vie et, surtout, de travail. L'augmentation de la durée moyenne de vie suffit à
trancher le débat.

Mimi des Plaisirs 16/03/2013 17:58



Impensable, c'est sûr, de revenir à ces conditions de vie que j'ai connues: j'ai traversé l'usine quand j'étais tout enfant, je ne sais plus à quelle occasion avec l'école. J'en ai gardé un fort
souvenir.