Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 16:25

 Pas de thème dorénavant pour les jeudis en poésie mais le défi ayant trait aux fleurs, j'ai pensé à  ce magnifique poème d'Yves Bonnefoy  qui célèbre la femme-myrte et la passion amoureuse sur un arrière-plan de paysages.

¤ le myrte est un arbrisseau odorant  à petites fleurs blanches qui, chez les Romains, était consacré à Vénus

                                  LE MYRTE

        Parfois je te savais la terre, je buvais
        Sur tes lèvres l'angoisse des fontaines
        Quand elle sourd des pierres chaudes, et l'été
        Dominait haut la pierre heureuse et le buveur.

        Parfois je te disais de myrte et nous brûlions
        L'arbre de tous tes gestes tout un jour.
        C'étaient de grands feux brefs de lumière vestale,
        Ainsi je t'inventais parmi tes cheveux clairs.

        Tout un grand été nul avait séché nos rêves,
         Rouillé nos voix, accru nos corps, défait nos fers.
         Parfois le lit tournait comme une barque libre
         Qui gagne lentement le plus haut de la mer.

                      Yves Bonnefoy (1923- -) Pierre écrite (1959)
 
                       Ed.
Mercure de France, 1965

  
         le-myrte.jpg

 

 

      

               

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans Défis et Jeux Littéraires
commenter cet article

commentaires

Etienne 17/03/2013 09:51


Chère Mimi,


Mes emplois du temps étant désormais établis hebdomadairement, je viendrais désormais de manière variable, mais je viendrai, soyez en assuré!


 Bonnefoy a écrit ici un poème splendide que j'ai d'ailleurs commencé à apprendre pour le plaisir de le dire, à voix haute pour faire sonner cette langue superbe, ces sonorités très
sensuelles, ces vers bien cadencés (6-7  ou le trimètre du vers 10) ou pour me griser de strophes vertigineuses,telle la dernière...


Et quelles superbes images (qui m'évoquent le monde de Giono, même si je sais bien le poète originaire de Tours et membre du Collède de France, institution on ne peut plus parisienne!) et surtout
que de passion dans cette métaphore filée de la femme-terre, Gaïa ou non, réelle bien que mythologique en même temps, qui nous entraîne dans son sillage vers la plus haute mer, image très
surréaliete  et Homèrique..


  Merci beaucoup ,Mimi pour ce cadeau qui illumine ce week-end maussade et à "jeudi-poétique " prochain.


  Très amicalement, Etienne.

Mimi des Plaisirs 04/04/2013 21:41



Juste un petit mot: j'ai été absente du blog, de la messagerie une bonne quinzaine. J'ai publié un peu vite quelques articles depuis quelques jours . Peut-être y trouvrerez-vous des
pépites...
 Je l'espère.
 Très amicalement à vous.


 Mimi.



Etienne 15/03/2013 10:56


Je suis passé "en coup de vent" sur ce poème  exceptionnel de Bonnefoy car je suis bousculé par une fin de semaine bouleversée et très chargée mais je "repasserai" dès que possible aini que
sur Musique à Coeur Ouvert qui m'intrigue beaucoup.


 A bientôt  et amitiés. Etienne.

Mimi des Plaisirs 06/04/2013 16:40



Merci d'être passé aux deux!



tipanda 15/03/2013 08:59


Une fleur qui n'avait, pour moi, qu'une existence littéraire. Maintenant, je sais à quoi elle ressemble, merci pour l'information.

Mimi des Plaisirs 06/04/2013 16:43



J'en ai un pied qui a réussi à fleurir dans mon petit jardin, en plein sud: les fleurs sont très parfumées mais minuscules. Pour moi aussi c'est une plante"littéraire" avec quelque chose d'un
peu" sacré".



Quichottine 15/03/2013 01:37


Merci, Mimi, pour ce très beau poème. J'aime beaucoup Yves Bonnefoy.


 


Passe une douce journée.

Mimi des Plaisirs 06/04/2013 16:48



Trois semaines après ce gentil message, merci Quichottine pour ce partage poétique. Yves Bonnefoy est un poète très sensible et dont l'écriture "parle" au lecteur.


( J'ai eu du mal à me repérer pour les derniers thèmes car je ne reçois plus la NL des "Croqueurs de mots" pour la quinzaine. Y-a-t-il un truc à effectuer pour ça?)
 Belle fin de semaine.